"La vague à lames, Gaby..." et "Monsieur Edouard" en téléchargement gratuit

-"La vague à lames, Gaby...", nouvelle éditée en numérique par L'Ivre-Book, est disponible en téléchargement gratuit sur la Boutique de l'éditeur : http://www.livre-book-63.fr/nomezine-raphael/10-la-vague-a-lames-gaby-9782368920015.html

 

Extrait :"Elle s’attarda quelques minutes dans le living pour s'abîmer dans la contemplation du spectacle des trombes d’eau qui s’échouaient bruyamment contre l’immense baie vitrée. Elle avait toujours aimé la pluie, le ciel brouillé des soirs de septembre, les imperméables qui courent se réfugier sous les abribus et les parapluies multicolores qui fleurissent les esplanades. Affublée de ce long et confortable chandail de laine qu’abhorrait son époux, ainsi que d’un jean élimé qui n’était plus de première jeunesse, Gabrielle était apaisée par ce déluge." RN

Ce qu'on en pense ici : http://leschroniquesdeliv.wix.com/chroniqueslivrebook#!la-vague--lames/c82r

Et là : http://lunazione.over-blog.com/2015/04/la-vague-a-lames-gaby-raphael-nomezine.html

 

-"Monsieur Edouard", nouvelle éditée en numérique par L'Ivre-Book, est disponible en téléchargement gratuit sur Amazon : http://www.amazon.fr/Monsieur-Edouard-Rapha%C3%ABl-Nom%C3%A9zine-ebook/dp/B011ITBSIY/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1437677954&sr=1-1&keywords=NOMEZINE

Chapitre.com : http://telecharger-ebook.chapitre.com/ebook/article/1327504/1393528/Monsieur%2520Edouard/Rapha%C3%ABl%2520Nom%C3%A9zine/9782368920282

Immateriel : https://www.7switch.com/fr/ebook/9782368920282/monsieur-edouard

 

 

Quatrième de couverture : 

« Il avait soupé à 19 heures 02 d’un bouillon de poireaux et d’une petite salade verte légèrement relevée au vinaigre balsamique. Puis il s'était installé dans son relax, sous la tonnelle écrue, pour s'adonner à la lecture d'un classique de la littérature. Après une longue période balzacienne, il avait décidé de se replonger avec délectation dans les écrits de Victor Hugo. »
Cette nouvelle qui vous est offerte est remplie d’une tendre tristesse à travers ce Monsieur Edouard, personnage semblant tout droit sorti d’une histoire de Marcel Aymé.
 
Ce qu'on en pense  ici:
Et là :